Escapade gourmande et romantique à Durbuy

Durbuy, tout le monde le sa it, c’est LA destination qui fait mouche: weekend en amoureux, sorties gourmandes, découvertes culturelles, sportives…

Je ne sais d’ailleurs pas combien de weekends j’ai pu y passer avec mes parents, que ce soit pour aller manger un morceau, flâner dans ses jolies rues ou tout simplement pour se promener sur le Marché de Nöel (qui a déjà ouvert et qui est d’ailleurs mon activité préférée à Durbuy).

Cet été,  je suis donc partie pour un weekend romantique (non pas avec ma Pauline bien aimée, qui n’était pas disponible) avec mon chéri !

Le weekend romance bien sucré que j’avais prévu ne s’est pas exactement passé comme prévu…

J’ai d’abord du faire face à Adventure Valley (l’ancien Durbuy Adventure, vous vous souvenez ?) C’est donc parée de ma plus belle tenue de sport que j’ai bravé les hauts ponts de singes, arpenté le parcours Spéléo, et escaladé la ViaFerratta sans (trop) couiner… D’ailleurs, j’espérais voir briller de la fierté dans les yeux de mon mec en me voyant faire ces galipettes, mais j’y ai plutôt vu une sorte… d’impatience (tu vas te grouiller oui ?) Tous mes rêves de grande aventurière se sont arrêtés net.

IMG_8047
Voilà voilà….

Le parc est vraiment top, avec des activités pour tous les âges, différents niveaux de difficulté etc. On s’est vraiment éclatés, mais nous n’avions malheureusement pas prévu assez de temps. Comptez une bonne journée si vous voulez tester toutes les activités, sachant qu’une seconde partie du parc est plutôt éloignée et accessible uniquement via une navette.

Bon à savoir : le parc reste ouvert en hiver pour les plus courageux. Seules les activités les plus extrêmes sont fermées (bracelet rouge).

Plus d’informations ici

Après cette journée forte en émotions (et courbatures), nous nous sommes rendus clopin-clopant vers le centre-ville pour rejoindre notre hôtel.

IMG_8096

Nous avons séjourné au Clos des Récollets,  un hôtel avec restaurant tout mignon, niché en plein cœur des ruelles de la vieille ville.
Ici, charme et authenticité sont au rendez-vous. Bâtisse en pierre du pays, décoration rurale, pleine de simplicité, avec ces poutres apparentes que j’aime tant, terrasses (il y en a deux) ombragées sur la petite place en pavé… Il ne manquait que le chant des cigales (et un bon pastis) pour se croire dans un petit village du sud de la France.

On débarque donc (dégoulinant et plein de terre), un peu gênés, à la réception de l’hôtel. L’accueil chaleureux d’Angélique, la femme du cuisinier et patron Frédéric, nous fait vite oublier notre tenue et nous papotons allègrement pendant qu’elle nous montre notre chambre. On est déjà charmés. Bon, franchement,  on a été gâtés : nous avons eu la plus jolie chambre de l’hôtel, dotée d’un balcon avec vue sur les petites ruelles animées de Durbuy. Émerveillement garanti. Petits meubles chinés, couleurs douces, charme préservé : le combo parfait pour me séduire.  Je vous laisse juger par vous-même:

IMG_8065
Je n’ai jamais aussi bien pris la pose

 

IMG_8070

Après une bonne douche, et dieu sait que l’on en avait besoin, notre estomac criait famine ! Il était temps de tester cette carte alléchante qui nous faisait de l’œil depuis quelques heures…

IMG_8105

Frédéric Bruneel, le chef, propose plusieurs menus changeants au fil des saisons et des produits disponibles sur le marché :
Le 3 services à 37 euros (menu du Clos)
Le 4 services à 62 euros (menu Gourmand)
Le 5 services à 75 euros (menu Gastronomique) 
Nos estomacs gourmands criant famine, nous avons jeté notre dévolu sur le menu Gastronomique. Allez, on vous énumère nos plats, histoire de vous faire saliver un peu :

Carpaccio de bar sauvage, avocat, pamplemousse, petits pois, crème à la menthe fraîche
 ***
Dos de Cabillaud juste cuit, coulis de tomate épicé, houmous crémeux, anchois et olives, citron caviar
***
Ravioli de homard, artichaut et poêlée de cèpes, jus concentré et émulsion au thym citron
***
Filet d’agneau grillé au feu de bois, légumes du soleil, sauce au thym
***
Abricot rôti, glace vanille, coulis thym/citron et amandes torréfiées
 

img_81471.jpeg
Nous avions également pris la sélection des vins. Inutile de vous dire que nous ne regrettons pas ce choix, les vins proposés sublimant parfaitement chaque plat.   
Ça y est, on vous a donné envie?
 

Qui fait le mieux semblant de boire?
Il faut savoir que le chef, avant de débarquer à Durbuy il y a 18 ans, a d’abord travaillé auprès du prestigieux Yves Mattagne. Frédéric a ensuite travaillé au sein du Clos des Récollets en tant que cuisinier, avant de reprendre l’établissement avec son épouse (qui travaille en salle). 
 

Après le repas, nous avons papoté avec Frédéric qui s’est montré disponible et chaleureux, nous expliquant avec passion son parcours professionnel et partageant avec nous son amour pour la cuisine. Le fait que Frédéric se soit montré disponible et nous ai parlé à cœur ouvert de sa vie professionnelle, mais également de sa famille, nous a touché. L’établissement à cet air de « comme à la maison« , et c’est un gros gros plus! 
Frédéric nous a même conseillé quelques endroits où aller boire un verre en cette fin de soirée.
Et quoi de plus beau, après une telle soirée, le ventre plein (et la tête qui tourne un peu, avouons-le), que de n’avoir qu’à franchir quelques marches pour s’affaler s’allonger dans un lit moelleux? Franchement, je n’aurais pas pu rêver mieux!
Je pense d’ailleurs que je ne vais désormais que dîner que dans des restaurants proposant également des chambres, haha ! 
Le lendemain, nous devions nous lever assez tôt. Frédéric et Angélique ont été adorables et ont fait préparer le petit déjeuner pour 7 heures tapantes.

IMG_8169
Un petit café??
Je ne peux donc que vous recommander à 200% cet établissement, où charme et authenticité s’allient avec une cuisine de qualité, une ambiance au top (clients avec lesquels on a sympathisé, personnel de salle,…), et un petit « je ne sais quoi » qui me fait souvent repenser à ce lieu, en me demandant: quand est-ce qu’on y retourne?? 
Belle soirée à tous, 
Margot.
Psssssst
Plus d’information concernant l’hôtel ici
Je vous laisse également ci-dessous les menus actuels d’hiver du restaurant: 
Menu Gourmand
Menu Gastronomique
Menu du Clos
 
Publicités

On a testé : Les bougies de Charroux

Depuis plusieurs années, les bougies parfumées ont la cote ! Vous en trouvez désormais de toutes les tailles, de toutes les senteurs et à tous les prix…

Le problème est que ces bijoux olfactifs sont dans la majorité des cas très nocifs ! Nous sommes donc parties à la découverte des bougies de Charroux, qui nous ont séduites tant par la sobriété de leur packaging que par leur composition.

Les bougies de Charroux en quelques mots

Vous l’aurez compris : les bougies proviennent de Charroux, un charmant village d’Auvergne. La production est artisanale et l’entreprise travaille en circuit court (aucun intermédiaire et donc des prix plus qu’abordables).

IMG_0153

Les produits sont vendus en France, au Québec, en Belgique et très prochainement à Londres ! Les deux seules boutiques de Belgique se situent à Bastogne et à Liège (youpie!)

Le label de qualité RAL

IMG_0157

Comme expliqué plus haut, bon nombre de bougies sont nocives pour la santé et l’environnement. Quand on sait que certains les laissent allumées plusieurs heures par jour, il y a de quoi s’inquiéter ! C’est pour cette raison que la certification RAL (label de qualité) a été instaurée.

Les bougies de Charroux sont les seules bougies françaises à avoir obtenu la certification ! Les conditions d’obtention sont évidemment très strictes et les produits sont contrôlés chaque année (ce n’est pas un label acquis une bonne fois pour toutes).

Les produits

Lors de notre passage à la boutique de Liège, nous avons été soufflées par la quantité d’odeurs différentes : fruitées, fleuries, boisées, épicées… Nous avons d’ailleurs sniffé un nombre incalculable de pots (et dérangé toute l’organisation de la vendeuse aussi, ahah).

img_9049.jpg

Les parfums proviennent de Grasse et l’entreprise propose une nouvelle senteur chaque année. Nous avons eu un réel coup de coeur pour Fleur de coton (divine odeur de propre) et Pomelo (fraicheur très agréable). Ne croyez d’ailleurs pas que les bougies parfumées sont exclusivement réservées à la période hivernale ! Les senteurs telles que les agrumes ou encore la menthe conviendront parfaitement aux soirées estivales.

IMG_0167

IMG_0170

Le top des ventes à Liège : myrtille, barbe à papa, fruit de la passion.

IMG_0166
La nouveauté du moment : SORBET

Dans la gamme, vous retrouvez deux tailles de bougies en pot mais également des galets à faire fondre. Le packaging est simple et convient à tous les intérieurs : on adore !

img_9062

Pot moyen : 8,5€ (45 à 60h de brûlage)
Grand pot : 10€ (60 à 90h)

Conquis(e) ?

Rendez-vous vite dans la boutique de Liège pour découvrir la totalité de la collection !

Les Bougies de Charroux
Rue de la Régence 37, 4000 Liège
Tél: 04 221 16 75

Rendez-vous également sur notre page Facebook pour profiter de notre concours : 2 x 2 bougies à gagner 🙂

Pauline & Margot