On se met bien en Ardenne ! #jour 2

EH OUI, vous l’attendiez impatiemment… Voici la suite de nos aventures en Ardenne ! Nous étions restées sur une folle soirée où nous avions (encore) bu plus que de raison et sur une nuit qui promettait d’être courte…

W’allons nous dormir

Réveil piquant à 9h du matin…

Figurez-vous que Margot a grincé des dents toute la nuit. Quoi de plus sexy et reposant pour Pauline ? Cependant, les lits étaient HYPER confortables. Nous avons donc douillettement cuvé notre vin/nos bières et étions prêtes à profiter d’une nouvelle super journée… Après quelques râleries de la part Margot (Pauline ne l’avait pas réveillée assez tôt apparemment, ahahaah), nous sommes descendues prendre des forces avec un excellent petit-déjeuner composé de produits locaux et de confitures MAISON. Simple et efficace après une nuit de folie.

Nous vous recommandons à nouveau cette chambre d’hôtes située dans le Laveu ! Pourquoi ?

– L’endroit est facilement accessible en transports en commun.
– La chambre est spacieuse, lumineuse et très bien équipée.
– En bonne liégeoise, Vinciane ne manquera pas de vous indiquer les endroits incontournables à Liège (connus et moins connus).
– Au printemps et en été, vous pourrez profiter de leur joli jardin.

Bref, c’est une super adresse pour les touristes de passage et les liégeois qui chercheraient un « bed and breakfast » après un mariage, une soirée etc.

Toutes les informations : ICI.

Apprendre à fourrer des pralines chez Darcis

Si nous nous sommes levées avec autant d’entrain, c’est parce que nous connaissions l’activité du matin : la visite de la Chocolaterie Darcis à Verviers et un cours privé de fourrage de pralines (n’y voyez aucun mauvais jeu de mots…)

Nous avons donc commencé avec un tour du musée. Ce dernier est ludique et met tous nos sens en éveil. Le parcours est adapté aux enfants, c’est donc une chouette activité à faire en famille (ou avec votre classe si vous êtes enseignant(e)).

Vous le savez peut-être déjà mais la chocolaterie propose aussi des ateliers de pâsserie au sein de « l’Académie de Jean-Philippe Darcis ». Les cours sont donnés par Jean-Phi en personne ou par un chef de l’académie, à raison de deux sessions par semaine. Lors de notre visite, Jean-Philippe était en déplacement mais nous avons eu droit à une super master class où régnaient bonne humeur et humour.

C’est avec le sourire aux lèvres et l’estomac rempli de caramel au fruit de la passion que nous avons terminé l’activité !!!

Toutes les informations : ICI.

Diner dans une brasserie emblématique de Verviers

Après cette matinée gourmande, nous n’étions pas mécontentes de profiter d’une petite balade digestive. Notre groupe a pu découvrir le centre de Verviers et son piétonnier plutôt agréable. Prochaine étape : Le Vieux Bourg, une brasserie incournable à Verviers qui propose des plats… légers. Ahahahah.  A table, nous avons pris les paris. Avec combien de kilos en plus allions-nous finir cette aventure ?

Au Vieux Bourg, les plats sont simples mais vraiment bien exécutés. Nous vous conseillons d’opter pour leurs spécialités. Mention spéciale pour la cassolette de boudin blanc aux mandarines, un mélange original mais dé-li-cieux.

Plus d’informations : ICI.

Visite de l’Abbaye du Val-Dieu

Apparemment, Visit Ardenne avait décidé de mettre au défi notre estomac et notre foi(e) (excellent jeu de mots) puisque nous avons ensuite pris la direction d’Aubel pour visiter l’Abbaye du Val-Dieu.

Bien que la cour, la basilique et le parc soient accessibles au public, optez pour une visite guidée. Il n’y a rien de mieux pour découvrir l’histoire de l’abbaye et de la brasserie !

Martine, notre guide hyperactive, nous a inondés d’informations et d’anecdotes avant de nous emmener déguster une petite bière bien méritée.

Plus d’informations : ICI.

Yves Radelet

Notre journée s’est terminée en apothéose avec un repas CHEZ Yves Radelet, au Luxembourg. Oui, nous avons fait un peu de chemin avant d’y arriver…

Nous insistons sur le mot « CHEZ » car nous nous sommes senties comme à la maison ! Les touches de bois, de pierre et la cuisine ouverte confèrent au lieu une ambiance chaleureuse. Nous avons également été épatées par la qualité et la précision des plats.

Yves Radelet et sa femme proposent une carte dite « classique » avec des plats du terroir mais aussi un menu contemporain avec des plats aux associations audacieuses.

Bref, si vous êtes de passage à Drauffelt, vous vous devez de faire un crochet par ce restaurant !

Plus d’informations : ICI.

Fin de la deuxième journée

Cette fois-ci, nous avions décidé d’être sages et de rentrer directement à notre hôtel (Hôtel INTERNATIONAL **** de Clervaux). Qui a dit que la vie de blogueurs était facile ? Nous, nous étions exténuées… mais heureuses !

Plus d’informations : ICI.

Et si vous êtes trop impatients et qu’il vous tarde de découvrir le récit de notre troisième journée, allez jeter un petit coup d’oeil au site de Visit Ardenne ! Il regorge d’idées d’activités en Ardenne et vous pourrez y découvrir la magnifique présentation des « Deux filles en ville », nouvelles ambassadrices… Huhu.

Site de Visit Ardenne
Notre page « AMBASSADRICES »

A très vite !

Pauline & Margot

Publicités

On a testé… le restaurant 1660 pendant les RestoDays

Hier soir, nos papilles ont frétillé et notre coeur a fait BOUM.

Margot et Pauline en vadrouille à Huy

Vous vous demandez très certainement ce qui nous a amenées jusqu’à Huy… Figurez-vous que Margot y a vécu pendant 2 ans et connait donc la ville comme sa poche. Pour Pauline en revanche, c’était une grande première !

C’est en réalité Maurane Crespin (notre fameuse « accro aux restos ») qui nous a contactées via Resto.be et qui nous a proposé de tester un restaurant dans le cadre des RestoDays. Notre engouement était tel que nous n’avons pas rechigné à prendre le train pour tester une nouvelle adresse huttoise !

RestoDays

21730832_1517714444955849_3530502642631945184_n

Rares sont ceux qui ne connaissent pas encore le concept des RestoDays ! Pour cette 16ème édition, 285 restaurants (dont 22 étoilés Michelin) participent à l’aventure et proposent des menus à des prix tout à fait raisonnables. Les gourmets peuvent donc en profiter pour tester des établissements dont ils n’osaient rêver ! Vous avez le choix entre un lunch ou un dîner et ce, partout en Belgique.

A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, de très chouettes restaurants ont encore des tables libres donc FONCEZ ! Nous vous conseillons vivement le Restaurant Didier Galet, L’atelier du Sélys (Pauline y sera d’ailleurs ce soir), La Cucinella ou encore Le Coq au champs.

Site internet
Page Facebook

Nos premières impressions

Sur les conseils de Maurane, nous nous sommes rendues au restaurant 1660. Niché en plein coeur du centre historique, l’établissement est parfaitement situé et nous avons pris un réel plaisir à nous y rendre à pied (après un apéro sur la Grand-Place, évidemment).

Le cadre est vraiment très joli : murs en pierre, grande cheminée travaillée, ambiance cosy avec une décoration très épurée. Dès notre entrée, nous avons senti que nous allions passer un agréable moment !

Incroyable mais vrai : nous avons même pu profiter de la superbe terrasse ! Nous sommes sorties quelques fois pour prendre l’air et cette impression d’être coupées du monde nous a marquées. Margot était d’ailleurs apaisée par le …tenez-vous bien… CLAFOUTIS de l’eau. Oui oui, elle a réussi à sortir ce mot lorsqu’elle complimentait le chef ! Bref. Des plaids gentiment apportés par notre hôtesse, un calme impressionnant et un verre de vin : toutes les conditions étaient réunies pour papoter et profiter des extérieurs entre les plats.

Notre menu

Venons-en maintenant à ce qui vous intéresse certainement le plus : notre menu ! Nous avons dégusté 8 assiettes différentes, dont 1 « surprise » concoctée par le chef. Nous n’avons pas l’habitude de décrire nos expériences gustatives mais voici en quelques mots ce que notre petit palais a ressenti.

Tartare de homard, citron confit


Ce plat était simple et on ne peut plus efficace, servi sans fioritures. Tout ce que l’on recherche quand on déguste un produit comme le homard ! Bravo pour le citron confit qui a su trouver sa place sans voler la vedette au homard.

Saumon mariné, radis daikon, fromage frais


Du croquant, du croustillant, du fondant : un mélange de textures jouissif. Fraicheur et légèreté étaient aussi au rendez-vous. Mention spéciale pour les oeufs de poisson volant au wasabi : un pur délice !

Truite belge, chou-fleur


Nous avons trouvé cette petite purée/crème/mousse (oui c’était un peu de tout ça) de chou-fleur très agréable. A nouveau un mélange de textures réussi grâce à la peau dorée et croustillante de la truite !

Bar de ligne, cresson, tartare d’huîtres


Le tartare d’huîtres a apporté une note iodée justement dosée. Nous avons adoré le mariage avec les dés de pommes de terre et de céleri !

Arancini à l’encre de seiche, ris de veau laqué, panais


Alors là : ce ris de veau fut une révélation pour Pauline ! Comment peut-on rendre un thymus de veau aussi délicieux ? Car oui, c’est bien de cela qu’il s’agit, ahah… Sa croûte croustillante à souhait et son coeur fondant ont ravi nos papilles.

Surprise du chef 


En mauvaises blogueuses que nous sommes, nous avons oublié de noter l’intitulé de cette surprise.  Humhum… Laissez donc parler votre imagination (comment s’en sortir avec une pirouette) !

Filet de porcelet, butternut, pancetta, moutarde à l’ancienne


Septième plat… Cela devenait un peu compliqué pour notre petit estomac mais comment résister ? La moutarde a apporté le pep’s dont cette assiette avait besoin et le côté salé de la pancetta contrebalançait parfaitement la douceur de la butternut.

Prunes, crème de mascarpone, tuile croquante


Même si l’assiette de fromages nous faisait les yeux doux, nous avons préféré terminer sur une note fraiche et sucrée (qui l’eût-cru?). Nous espérions de la légèreté et avons été ravies de déguster un dessert simple et gourmand.

La sélection des vins

Notre avis

Bon, nous vous avons déjà spoilé dès le début mais cette adresse est un immense coup de coeur ! L’équipe est aux petits soins et nous nous sommes vraiment senties à l’aise dans cette ambiance chic mais pourtant sans chichis.

Nous n’avons jamais eu l’air aussi sages…

Nous sommes restées assez longtemps à table (de 19h à 23h45). Cela pourrait déplaire à certaines personnes mais nous faisons partie des clients qui aiment profiter du moment présent et qui préfèrent attendre un peu entre chaque plat. Quand on réserve dans ce type d’établissement, ça fait partie du jeu. Surtout que le chef est seul en cuisine, sachez-le…

A la fin du repas, nous avons également eu le plaisir de papoter un peu avec le chef et propriétaire des lieux, Cédric Leleux. Ce dernier s’est lancé il y a neuf mois à peine et nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de cette belle aventure !

Nous nous sommes régalées du début à la fin et nous ne manquerons pas d’y retourner à titre personnel pour tester leur carte habituelle (une nouvelle tous les mois).

Nous terminerons enfin cet article en remerciant vivement Cédric Leleux et sa compagne, pour leur invitation et leur accueil.

Maurane, merci d’avoir pensé à nous et de nous avoir fait confiance. C’était un super moment !

Salutations gourmandes,

Pauline & Margot

15941509_231197060669663_2820469139576623584_n

 

 

 

Restaurant 1660
Rue Griange 14
4500 Huy
Site internet
Page Facebook