On se met bien en Ardenne ! #jour 2

EH OUI, vous l’attendiez impatiemment… Voici la suite de nos aventures en Ardenne ! Nous étions restées sur une folle soirée où nous avions (encore) bu plus que de raison et sur une nuit qui promettait d’être courte…

W’allons nous dormir

Réveil piquant à 9h du matin…

Figurez-vous que Margot a grincé des dents toute la nuit. Quoi de plus sexy et reposant pour Pauline ? Cependant, les lits étaient HYPER confortables. Nous avons donc douillettement cuvé notre vin/nos bières et étions prêtes à profiter d’une nouvelle super journée… Après quelques râleries de la part Margot (Pauline ne l’avait pas réveillée assez tôt apparemment, ahahaah), nous sommes descendues prendre des forces avec un excellent petit-déjeuner composé de produits locaux et de confitures MAISON. Simple et efficace après une nuit de folie.

Nous vous recommandons à nouveau cette chambre d’hôtes située dans le Laveu ! Pourquoi ?

– L’endroit est facilement accessible en transports en commun.
– La chambre est spacieuse, lumineuse et très bien équipée.
– En bonne liégeoise, Vinciane ne manquera pas de vous indiquer les endroits incontournables à Liège (connus et moins connus).
– Au printemps et en été, vous pourrez profiter de leur joli jardin.

Bref, c’est une super adresse pour les touristes de passage et les liégeois qui chercheraient un « bed and breakfast » après un mariage, une soirée etc.

Toutes les informations : ICI.

Apprendre à fourrer des pralines chez Darcis

Si nous nous sommes levées avec autant d’entrain, c’est parce que nous connaissions l’activité du matin : la visite de la Chocolaterie Darcis à Verviers et un cours privé de fourrage de pralines (n’y voyez aucun mauvais jeu de mots…)

Nous avons donc commencé avec un tour du musée. Ce dernier est ludique et met tous nos sens en éveil. Le parcours est adapté aux enfants, c’est donc une chouette activité à faire en famille (ou avec votre classe si vous êtes enseignant(e)).

Vous le savez peut-être déjà mais la chocolaterie propose aussi des ateliers de pâsserie au sein de « l’Académie de Jean-Philippe Darcis ». Les cours sont donnés par Jean-Phi en personne ou par un chef de l’académie, à raison de deux sessions par semaine. Lors de notre visite, Jean-Philippe était en déplacement mais nous avons eu droit à une super master class où régnaient bonne humeur et humour.

C’est avec le sourire aux lèvres et l’estomac rempli de caramel au fruit de la passion que nous avons terminé l’activité !!!

Toutes les informations : ICI.

Diner dans une brasserie emblématique de Verviers

Après cette matinée gourmande, nous n’étions pas mécontentes de profiter d’une petite balade digestive. Notre groupe a pu découvrir le centre de Verviers et son piétonnier plutôt agréable. Prochaine étape : Le Vieux Bourg, une brasserie incournable à Verviers qui propose des plats… légers. Ahahahah.  A table, nous avons pris les paris. Avec combien de kilos en plus allions-nous finir cette aventure ?

Au Vieux Bourg, les plats sont simples mais vraiment bien exécutés. Nous vous conseillons d’opter pour leurs spécialités. Mention spéciale pour la cassolette de boudin blanc aux mandarines, un mélange original mais dé-li-cieux.

Plus d’informations : ICI.

Visite de l’Abbaye du Val-Dieu

Apparemment, Visit Ardenne avait décidé de mettre au défi notre estomac et notre foi(e) (excellent jeu de mots) puisque nous avons ensuite pris la direction d’Aubel pour visiter l’Abbaye du Val-Dieu.

Bien que la cour, la basilique et le parc soient accessibles au public, optez pour une visite guidée. Il n’y a rien de mieux pour découvrir l’histoire de l’abbaye et de la brasserie !

Martine, notre guide hyperactive, nous a inondés d’informations et d’anecdotes avant de nous emmener déguster une petite bière bien méritée.

Plus d’informations : ICI.

Yves Radelet

Notre journée s’est terminée en apothéose avec un repas CHEZ Yves Radelet, au Luxembourg. Oui, nous avons fait un peu de chemin avant d’y arriver…

Nous insistons sur le mot « CHEZ » car nous nous sommes senties comme à la maison ! Les touches de bois, de pierre et la cuisine ouverte confèrent au lieu une ambiance chaleureuse. Nous avons également été épatées par la qualité et la précision des plats.

Yves Radelet et sa femme proposent une carte dite « classique » avec des plats du terroir mais aussi un menu contemporain avec des plats aux associations audacieuses.

Bref, si vous êtes de passage à Drauffelt, vous vous devez de faire un crochet par ce restaurant !

Plus d’informations : ICI.

Fin de la deuxième journée

Cette fois-ci, nous avions décidé d’être sages et de rentrer directement à notre hôtel (Hôtel INTERNATIONAL **** de Clervaux). Qui a dit que la vie de blogueurs était facile ? Nous, nous étions exténuées… mais heureuses !

Plus d’informations : ICI.

Et si vous êtes trop impatients et qu’il vous tarde de découvrir le récit de notre troisième journée, allez jeter un petit coup d’oeil au site de Visit Ardenne ! Il regorge d’idées d’activités en Ardenne et vous pourrez y découvrir la magnifique présentation des « Deux filles en ville », nouvelles ambassadrices… Huhu.

Site de Visit Ardenne
Notre page « AMBASSADRICES »

A très vite !

Pauline & Margot

Publicités

On se met bien en Ardenne ! #jour 1

Ce n’est plus Deux filles en ville, mais bien Deux filles en vadrouille qui sont parties à la découverte de l’Ardenne avec un grand A. Ici, on parlera d’Ardenne et non des Ardennes, car ce territoire s’étend sur 3 pays : la Belgique, le Luxembourg et la France.

On vous l’avoue, on avait une image assez « basique » de l’Ardenne : un territoire vert, montagneux (ou du moins en relief), des habitants un peu rustres, de la bonne bouffe bien copieuse, de la bière à foison…  Alors quand Visit Ardenne nous a invitées à partir à la découverte de cette région… on était toutes émoustillées (surtout pour les hommes rustres et la bière, on l’avoue) !

On s’est très vite rendues compte que cette région débordait de bien d’autres richesses : un patrimoine chargé de traditions culturelles, une fine cuisine, des habitants au cœur d’or, de l’amour, de l’amour, de l’ A-MOUR !

Belgian Owl Distillery

dav

Notre premier arrêt en région liégeoise ne fut pas pour nous déplaire (bien au contraire) : la Belgian Owl Distillery à Fexhe-le-haut-clocher ! On a d’ailleurs très vite compris le thème de ces 4 jours : le BIEN MANGER/BOIRE… Notre charmante guide, Isabelle, nous a conté avec passion la jeune histoire de cette distillerie liégeoise (la distillerie est née en 2004).

dav
Pauline, impatiente d’entrer !

Nous nous sommes rendus sur les champs de récolte d’orge pour mieux comprendre la philosophie d’Etienne Bouillon, Maitre Distillateur. En effet, Belgian Owl mise avant tout sur une production respecteuse de l’homme et de l’environnement (négoce de l’orge basée sur le commerce équitable, rotation des cultures, respect de la faune et de la flore environnants).

Dans les locaux, nous avons pu découvrir le processus complet de distillation et de fermentation. Les deux alambics venus tout droit d’Ecosse valent d’ailleurs le détour !

dav

Les whiskys sont ensuite vieillis en fûts de chêne pour une durée de minimum trois ans, sauf pour le Spirit Unaged.

IMG_0412

Alors, évidemment, nous n’allions pas quitter ce lieu emblématique sans une dégustation digne de ce nom. Et là encore, Isabelle nous a épatés avec son savoir ! Nous avons appris à déguster et à apprécier le whisky (sans s’arracher la gorge). Même le 12 ans d’âge ne nous a pas fait ciller !!! Margot buvait d’ailleurs ça comme du petit lait…

img_7859

Plus d’informations par ici

W’allons nous dormir

W’allons nous dormir ? C’est bien la question que nous nous posions depuis le début de journée… Visit Ardenne, ces petits filous, s’était bien gardé de nous dévoiler le nom de notre logement. Le nôtre, situé dans la rue des Wallons, est un bed and breakfast qui nous a charmées grâce à sa simplicité.

Celui-ci ne possède qu’une chambre spacieuse et c’est là tout son charme. On s’y sent comme à la maison et notre hôte, Vinciane, a pu nous consacrer tout son temps.
C’est autour d’une bonne bière, et accompagnées d’amis, que nous avons découvert l’histoire de ce B&B : une maison trop vide après le départ des enfants et l’envie de partager les bons plans liégeois.

Pour passer une nuit chez Vincianne, c’est ici

La Cucinella

Amis liégeois, ce nom ne vous est certainement pas inconnu ! C’est dans cette institution italienne de la rue de la Casquette que nous avons passé la soirée. Au menu : de bons petits plats comme là-bas revisités par le fils, Julien, qui a pris la relève récemment. Mais que les anciens se rassurent : les plats emblématiques du papa sont toujours à la carte.

Le décor moderne casse les codes des vieilles trattorias italiennes mais garde cet esprit de convivialité qui nous plait tant (oui, en gros, on était plutôt à l’étroit, ahahaha).

edf
Quand on parle de bouffe, la concentration est de mise

Les plats se sont enchainés, tous plus délicieux les uns que les autres :

Mise en bouche : Tartare de veau et huitre, un mélange étonnant mais délicieux!
Entrées :
Margot a jeté son dévolu sur le tartare de thon rouge aux aromates, mousse d’avocat et citron vert. Pauline a craqué pour le crostini aux champignons de saison, oeuf de germe sur le plat et guanciale grillée.

Plats :
Margot : Spaghetti alla chitarra façon carbonara, ris de veau et truffe noire.
Pauline : Tagliata d’Irish Beef avec roquette, copeaux de parmesan et tomates confites.

edf
Pauline, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs!!

Et pas de dessert… Nous avons plutôt opté pour un pousse-café (on ne se refait pas, que voulez-vous) !

Pour découvrir le menu et s’en mettre plein… heu les yeux , c’est ici

Dégustation au Beer Lovers’ Café

On ne vous le cache pas : nous avions déjà bien mangé et bien bu. Nous nous demandions comment nous allions encore pouvoir ingurgiter une petite dizaine de bières. On a de l’entrainement, mais faut pas abuser…

Bref, Antoine nous attendait de pied ferme pour nous proposer un beer pairing (ou l’art d’associer bières et mets). Nous avons dégusté toutes sortes de bières, des blondes, des brunes ou encore de la gueuze. Le tout accompagné de pralines Darcis et de succulents fromages… Au final, l’appétit est venu revenu !

A 4h du mat’, il était largement temps de regagner nos pénates (même si Benoît n’était pas de cet avis)…

On se donne rendez-vous la semaine prochaine pour un débriefing de cette première nuit en amoureuses et la suite de nos aventures !

Pauline & Margot