Escapade gourmande et romantique à Durbuy

Durbuy, tout le monde le sa it, c’est LA destination qui fait mouche: weekend en amoureux, sorties gourmandes, découvertes culturelles, sportives…

Je ne sais d’ailleurs pas combien de weekends j’ai pu y passer avec mes parents, que ce soit pour aller manger un morceau, flâner dans ses jolies rues ou tout simplement pour se promener sur le Marché de Nöel (qui a déjà ouvert et qui est d’ailleurs mon activité préférée à Durbuy).

Cet été,  je suis donc partie pour un weekend romantique (non pas avec ma Pauline bien aimée, qui n’était pas disponible) avec mon chéri !

Le weekend romance bien sucré que j’avais prévu ne s’est pas exactement passé comme prévu…

J’ai d’abord du faire face à Adventure Valley (l’ancien Durbuy Adventure, vous vous souvenez ?) C’est donc parée de ma plus belle tenue de sport que j’ai bravé les hauts ponts de singes, arpenté le parcours Spéléo, et escaladé la ViaFerratta sans (trop) couiner… D’ailleurs, j’espérais voir briller de la fierté dans les yeux de mon mec en me voyant faire ces galipettes, mais j’y ai plutôt vu une sorte… d’impatience (tu vas te grouiller oui ?) Tous mes rêves de grande aventurière se sont arrêtés net.

IMG_8047
Voilà voilà….

Le parc est vraiment top, avec des activités pour tous les âges, différents niveaux de difficulté etc. On s’est vraiment éclatés, mais nous n’avions malheureusement pas prévu assez de temps. Comptez une bonne journée si vous voulez tester toutes les activités, sachant qu’une seconde partie du parc est plutôt éloignée et accessible uniquement via une navette.

Bon à savoir : le parc reste ouvert en hiver pour les plus courageux. Seules les activités les plus extrêmes sont fermées (bracelet rouge).

Plus d’informations ici

Après cette journée forte en émotions (et courbatures), nous nous sommes rendus clopin-clopant vers le centre-ville pour rejoindre notre hôtel.

IMG_8096

Nous avons séjourné au Clos des Récollets,  un hôtel avec restaurant tout mignon, niché en plein cœur des ruelles de la vieille ville.
Ici, charme et authenticité sont au rendez-vous. Bâtisse en pierre du pays, décoration rurale, pleine de simplicité, avec ces poutres apparentes que j’aime tant, terrasses (il y en a deux) ombragées sur la petite place en pavé… Il ne manquait que le chant des cigales (et un bon pastis) pour se croire dans un petit village du sud de la France.

On débarque donc (dégoulinant et plein de terre), un peu gênés, à la réception de l’hôtel. L’accueil chaleureux d’Angélique, la femme du cuisinier et patron Frédéric, nous fait vite oublier notre tenue et nous papotons allègrement pendant qu’elle nous montre notre chambre. On est déjà charmés. Bon, franchement,  on a été gâtés : nous avons eu la plus jolie chambre de l’hôtel, dotée d’un balcon avec vue sur les petites ruelles animées de Durbuy. Émerveillement garanti. Petits meubles chinés, couleurs douces, charme préservé : le combo parfait pour me séduire.  Je vous laisse juger par vous-même:

IMG_8065
Je n’ai jamais aussi bien pris la pose

IMG_8070

Après une bonne douche, et dieu sait que l’on en avait besoin, notre estomac criait famine ! Il était temps de tester cette carte alléchante qui nous faisait de l’œil depuis quelques heures…

IMG_8105

Frédéric Bruneel, le chef, propose plusieurs menus changeants au fil des saisons et des produits disponibles sur le marché :
Le 3 services à 37 euros (menu du Clos)
Le 4 services à 62 euros (menu Gourmand)
Le 5 services à 75 euros (menu Gastronomique) 
Nos estomacs gourmands criant famine, nous avons jeté notre dévolu sur le menu Gastronomique. Allez, on vous énumère nos plats, histoire de vous faire saliver un peu:
Carpaccio de bar sauvage, avocat, pamplemousse, petits pois, crème à la menthe fraîche
 ***
Dos de Cabillaud juste cuit, coulis de tomate épicé, houmous crémeux, anchois et olives, citron caviar
***
Ravioli de homard, artichaut et poêlée de cèpes, jus concentré et émulsion au thym citron
***
Filet d’agneau grillé au feu de bois, légumes du soleil, sauce au thym
***
Abricot rôti, glace vanille, coulis thym/citron et amandes torréfiées
img_81471.jpeg
Nous avions également pris la sélection des vins. Inutile de vous dire que nous ne regrettons pas ce choix, les vins proposés sublimant parfaitement chaque plat.   
Ça y est, on vous a donné envie?
Qui fait le mieux semblant de boire?
Il faut savoir que le chef, avant de débarquer à Durbuy il y a 18 ans, a d’abord travaillé auprès du prestigieux Yves Mattagne. Frédéric a ensuite travaillé au sein du Clos des Récollets en tant que cuisinier, avant de reprendre l’établissement avec son épouse (qui travaille en salle). 
Après le repas, nous avons papoté avec Frédéric qui s’est montré disponible et chaleureux, nous expliquant avec passion son parcours professionnel et partageant avec nous son amour pour la cuisine. Le fait que Frédéric se soit montré disponible et nous ai parlé à cœur ouvert de sa vie professionnelle, mais également de sa famille, nous a touché. L’établissement à cet air de « comme à la maison« , et c’est un gros gros plus! 
Frédéric nous a même conseillé quelques endroits où aller boire un verre en cette fin de soirée.
Et quoi de plus beau, après une telle soirée, le ventre plein (et la tête qui tourne un peu, avouons-le), que de n’avoir qu’à franchir quelques marches pour s’affaler s’allonger dans un lit moelleux? Franchement, je n’aurais pas pu rêver mieux!
Je pense d’ailleurs que je ne vais désormais que dîner que dans des restaurants proposant également des chambres, haha ! 
Le lendemain, nous devions nous lever assez tôt. Frédéric et Angélique ont été adorables et ont fait préparer le petit déjeuner pour 7 heures tapantes. 
IMG_8169
Un petit café??
Je ne peux donc que vous recommander à 200% cet établissement, où charme et authenticité s’allient avec une cuisine de qualité, une ambiance au top (clients avec lesquels on a sympathisé, personnel de salle,…), et un petit « je ne sais quoi » qui me fait souvent repenser à ce lieu, en me demandant: quand est-ce qu’on y retourne?? 
Belle soirée à tous, 
Margot.
Psssssst
Plus d’information concernant l’hôtel ici
Je vous laisse également ci-dessous les menus actuels d’hiver du restaurant: 
Menu Gourmand
Menu Gastronomique
Menu du Clos
 

Des idées de cadeaux 100% liégeois

Ho, Ho, Ho! Cette année, Les Deux Filles du Père Noël vont t’aider à te sortir les doigts du c** pour trouver LE cadeau sympa et original à offrir à ta/ton amoureuse/chéri/parent/tonton/poto/tata… Bref, à ceux qui te tiennent à cœur (ou pas, ahaha).

Noël est peut-être une de nos périodes préférées, mais c’est aussi un véritable casse-tête pour trouver des cadeaux dignes de ce nom année après année. Alors, on peut évidemment miser sur la facilité : parfum, écharpe en cachemire (pour les plus classieux), Bongo (sérieux?), collier de pâtes… On les a offerts/reçus maintes et maintes fois. Ce n’est pas pour rien que les reventes de cadeaux de Noël prennent de l’ampleur chaque année. Et on en a MARRE de recevoir toujours la même chose, t’as compris tata Rosie ?

Du coup, on s’est dit : pourquoi ne pas faire un article avec des idées de cadeaux originales, liégeoises, nouvelles ?

.The Good .Tee

The-good-tee-400x400

Le nom devrait déjà vous mettre la puce à l’oreille…

The Good Tee, ce sont…. des t-shirts (eh ouai!) Mais pas que : on y trouve aussi des pulls, des totes bags et des casquettes. Jusque là, rien de bien folichon nous direz-vous. Sauf que les petits gars ont eu la brillante idée de proposer des fringues personnalisables, avec des illustrations d’artistes/personnalités/entreprises liégeois(es).

Le pop up store

On peut donc se retrouver avec des illus made in Claire (voir notre interview de Badjawe), des mots rigolos de Sarah Grojean (qu’on ne vous présente plus), des musiciens redessinés par des tatoueurs et artistes pour Hiss & Pop (on vous en parle justement plus bas), ou des visuels autour de la musique de Walifornia Music Tech. La liste complète des artistes se trouve ici.

En plus d’être cools, ces t-shirts sont fabriqués de manière éthique, avec du textile bio, dans l’atelier liégeois Smartex. De quoi (se) faire plaisir sans culpabiliser.

Comment ça marche ?

En ligne

On sélectionne un artiste et on craque pour un design proposé. La livraison est offerte à partir de 50€ d’achat.

En magasin

On fonce au pop up store (jusque fin décembre) choisir son design, son textile, et on repart avec le tout immédiatement. Pour info : le pop up store de The Good Tee se situe au premier étage des Galeries Saint-Lambert.

On a flashé sur plusieurs designs :

Et tout particulièrement ceux de Claire De Regge, magnifiquement portés par Flo, du blog Good Girls Wear Sneakers :

Alors, qu’est-ce que t’attends?

Plus d’informations ici
Rue de Liège 141, 4020 Jupille
hello@thegoodtee.shop
+32471804374

Un ticket piercing de chez Enfant Terrible

Ce n’est pas qu’on aurait envie de vous influencer à vous faire des trous partout, mais c’est tout comme. Les piercings sous sont hyper à la mode en ce moment. Et la différence avec un tatouage, c’est que quand on en a marre, il suffit de l’enlever ! Imaginez si tout le monde avait du rester avec un piercing à l’arcade… On s’rait pas dans la merde.

et2
Enfant Terrible propose donc des « tickets piercing » à offrir. En magasin, vous choisissez le montant en fonction du piercing et du bijou que l’heureux(se) élu(e) serait susceptible de choisir.

et

Et si l’idée du piercing vous refroidit, sachez qu’ils ont aussi une magnifique sélection de bijoux. Vous pouvez donc opter pour un bon cadeau, tout simplement.

Page Facebook
Enfant Terrible
Rue Soeurs de Hasque 8abc, 4000 Liège

Un abonnement chez Hiss & Pop, Vinyl Club liégeois

C’est en nous rendant au pop up store de The Good Tee que nous avons rencontré ces deux gaillards fort sympathiques. Bon, d’après nos recherches, ils sont en fait trois : Pierre, Laurent et Julien. Ces amoureux de la musique ont créé le tout premier Vinyl Club liégeois. Et ça c’est beau !

IMG_0901
N’ont-ils pas l’air sympas sympas??

Comment ça marche ?

Le principe est simple : chaque mois, Hiss & Pop envoie une Vinyl Box à leurs abonnés. Cette box contient un vinyl 33 tours ainsi que sa fiche explicative, le plus souvent accompagnés de goodies (magnet, accessoire, livre, parfois des places de concert…).

Les abonnés ne peuvent pas choisir de préférence musicale, le but ici étant de découvrir un maximum de styles musicaux. Il faut savoir que les abonnés profiteront également de soirées spéciales, show-case ?, etc (on ne voulait pas nous en dire plus!!).

L’abonnement commence à 28€/mois, avec un tarif dégressif si l’on en souscrit un pour plusieurs mois. Voici une petite explication très simple provenant de leur site :

Capture.JPG

Par contre, ceux qui aiment un peu moins le concept d’abonnement peuvent opter pour la dernière nouveauté : les Vinyl Boxes « Classics ». Leur contenu est toujours surprise mais vous recevez plusieurs albums d’anthologie qui doivent ABSOLUMENT faire partie de votre collection.

En tout cas, nous, ça nous parle. Un bon verre de vin à la main, un canapé moelleux et de la bonne musique… Ça va faire des heureux !

Plus d’informations ici

Un coffret « Les Cinq Thés », nouveaux thés 100% liégeois

IMG_1052

Le jeu de mots avec nouveaux thés/nouveauté était trop tentant… Allez, on n’a plus trop le temps pour ces conneries. Noël approche. Revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos thés, hihi (et là, Pauline a envie de me frapper).

Alors ça, c’est THE BIG NEW de l’année, pour ceux qui comme nous adorent le thé ! Derrière Les Cinq Thés, on retrouve Tristan, un jeune gars ambitieux qui a décidé de faire de sa passion son métier.

Pour la petite histoire

Cherchant une alternative au café et aux boissons énergisantes, Tristan s’est mis à boire du thé lors de ses sessions d’examens. Après en avoir goûté de nombreuses variétés, notre liégeois a voulu aller plus loin en testant une recette exclusive : du thé fait avec la rhubarbe de son jardin ! Il l’a fait goûter à ses amis qui ont largement approuvé l’idée.

De fil en aiguille, ce test est devenu une réelle envie de créer, et Tristan s’est mis à la recherche de saveurs qui se marieraient bien avec le thé. De là est né le tout premier thé de la marque : Pomme Cannelle.

Mais l’idée « stagne » un an car Tristan part en Erasmus. De retour en Belgique, celui-ci décide de terminer son bachelier, « uniquement pour avoir un diplôme, car l’envie de lancer ma marque de thé était toujours aussi présente« .

Il annonce à ses parents qu’il prend une année sabbatique pour se consacrer à ce qu’il veut faire.
C’est ainsi qu’en septembre de cette année, Tristan s’est lancé dans la création de thés à domicile.

Les Cinq Thés, c’est quoi ?

Ce sont des thés 100% certifiés bio, et agrémentés d’ingrédients bios et/ou locaux.
Les pommes, poires, fraises, proviennent de Belgique. Tristan est en train de travailler sur le projet pour fournir des produits provenant au maximum de la province de Liège. Pour l’instant, la gamme se décline en 7 saveurs (6 générales et une saveur de saison) : deux thés verts (citron vert et gingembre), deux thés noirs (pomme-cannelle et vanille-noisette), deux rooibos (fraise et pomme-poire) et un thé Cinq saisons, qui est actuellement le thé de Noël.

IMG_1053

Les recettes de thé varieront selon les saisons et l’offre des produits locaux. Certains thés, comme le Pomme-Cannelle, produit phare de la marque, resteront toute l’année. Tristan peut envoyer les thés à domicile, qui se vendent en conditionnement de 3 sachets, ou vous pouvez passer les chercher près de lui dans le centre-ville (au Venture Lab).

L’idée cadeau

Il est possible de réserver un coffret cadeau Les Cinq Thés pour les fêtes de fin d’année. Celui-ci contient 15 sachets de dégustation, ainsi qu’une jolie tasse en verre. Un cadeau local idéal qui change des grandes marques de thé, et qui soutient le projet de ce jeune entrepreneur.

Page Facebook

Un abonnement à In’fluence Magazine

Instagram, Facebook, blogs… De nos jours, les nouveautés et les tendances passent par les réseaux sociaux et les sites internet. Ce qui nous pose problème, c’est que TOUT est beaucoup trop LISSE et MIS EN SCENE. On en a un peu marre des blogueuses qui ne font jamais un pas de travers et qui nous bombardent de contenu de moins en moins spontané, pas vous ?

Quel ne fût pas notre soulagement de voir arriver sur le marché In’fluence magazine ! Cette petite pépite liégeoise est le fruit de la collaboration entre Pauline (jeune diplômée en journalisme) et plusieurs blogueuses (mais pas celles dont on parlait précédemment, ahah).

Tous les deux mois parait une nouvelle édition décomplexée et décomplexante qui change de la presse féminine du moment. Un vrai vent de fraicheur ! Alors pourquoi ne pas offrir un abonnement en version papier ou digitale ?

Et sachez qu’une édition gratuite sort pour les fêtes !!! Si vous la commandez en ligne, vous aurez peut-être la chance de gagner un TICKET D’OR. Le gain ? 1 abonnement d’un an au magazine, une coupe/soin/brushing chez Sammy Green et un ticket piercing de chez Enfant Terrible. On dit ça…

Prix : entre 25 et 62 euros en fonction de l’abonnement.

Plus d’informations ici

Bon, on s’arrête ici mais nous avons encore quelques idées dans notre hotte… On se donne donc rendez-vous la semaine prochaine !!!

Mère Noël Pauline et Mère Noël Margot

Quand Maya tatoue une abeille… Rencontre avec Mama Yaga.

Poétique, féminin, délicat, subtil, fin, végétal, onirique… Voici les adjectifs qui nous viennent à l’esprit pour définir l’univers de Maya, autrement appelée Mama Yaga.

C’est grâce à un événement organisé au Pakebo que nous avons découvert le travail de Maya. Cette dernière avait été invitée à venir « piquer » quelques flashs et nous sommes tombées amoureuses de celui choisi par la jolie Aude :

Pendant deux mois, ses dessins ont envahi le fil Instagram de Pauline…

Jusqu’à ce qu’elle craque et décide de se faire tatouer !

Capture.PNG

L’expérience s’est tellement bien passée que nous avons décidé de partager notre coup de coeur sur le blog ! Voici donc le résultat d’un moment « papote » fort sympathique au Cupper Café ♥.

L’interview

Pourrais-tu nous raconter ton parcours en quelques mots ?

J’ai fait Saint-Luc Secondaire et Saint-Luc Supérieur en illustration. J’ai aussi fait un an de master en gravure, à l’Académie. Mais je ne sais pas pourquoi j’ai eu envie de me lancer dans l’aventure du tatouage. Peut-être pour tester d’autres « supports »… Le travail du trait pur rejoint la gravure. C’est ce que j’aime.

Quand as-tu fait ton entrée dans le milieu du tatouage ?

J’ai vraiment commencé à développer ma patte au mois de décembre. Avant cela, je travaillais dans un salon de tattoo où je faisais essentiellement des retouches ou des tatouages « communs ».

Tatouer pour la toute première fois, ça fait quel effet ?

C’était un peu stressant… Mais j’étais avec un gars qui tatouait depuis 8 ans et qui travaille maintenant à L’Usine (Quentin Ortega), ça m’a donc bien détendue. Le client m’avait également mise en confiance. Il faut dire qu’il avait l’habitude de jouer le rôle de cobaye !

Et la première pièce que j’ai faite, c’était sur mon copain. Et là c’était HYPER stressant ! Parce que je me suis dit que si je le foirais je le verrais tous les jours…

Apparemment, son chéri était satisfait puisqu’elle a eu le droit d’en réaliser un deuxième sur lui ahah :

33675177_10216515738865579_1277965551829778432_n.jpg

Tu bosses seule ?

Pour le moment, oui. Mais travailler dans un salon est vraiment mon objectif. C’est important de travailler en équipe, d’avoir des retours pour évoluer parce que j’ai tout appris sur le tas, en autodidacte.

37778255_10216962697199258_5654179000411488256_n

As-tu déjà partipé à des salons ?

Non. Par contre, je tatouerai à la Brock’n’roll factory. C’est un événement organisé tous les deux ans par une nana qui fait vivre la culture à La Louvière. Elle a aussi un atelier et une boutique dans laquelle elle vend des objets de petits créateurs.

38244411_10217021553190621_7503199396712939520_n

On suppose que ta clientièle est essentiellement féminine ?

C’est vrai que j’ai un univers très féminin mais j’aimerais toucher beaucoup plus d’hommes (heuuu Maya, c’est quoi cette allusion ?). Ce n’est pas évident parce que j’ai une fâcheuse tendance à mettre des petites étoiles, des plantes…

Sur ton Instagram, il est notifié que tu utilises de l’encre vegan. Pourquoi ce choix ?

Eh bien… A la base je ne le savais même pas (rires). Je me suis dit que c’était cool parce que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps la composition de l’encre. Os d’animaux broyés, sabots… Je n’avais pas envie de cautionner ça. A terme, j’irai encore plus loin en remplaçant le stencil que j’utilise et qui, apparemment, n’est pas vegan non plus. Et pourquoi ne pas arrêter la vaseline aussi !

33159161_10216480337620570_7030648265670393856_n

Quel serait ton rêve ultime ?

J’ai envie de mettre sur pied un projet qui fasse vivre la culture à Liège, avec des expositions etc. Que ce soit par exemple une galerie et un salon de tattoo en même temps. Un peu dans l’esprit du Brock’n’roll dont je parlais tout à l’heure…

Tu n’as pas l’air d’avoir de tatouage. Pourquoi ?

Déjà parce que je me lasse très vite des choses. Par exemple, je change de fond d’écran tous les trois jours (rires). Et si j’optais pour un dessin de moi, je ne sais pas si j’arriverais à être satisfaite un jour. J’avais déjà dessiné un serpent et j’étais prête à me le faire tatouer mais j’ai changé d’avis parce qu’il ne me plaisait plus. Et puis, je n’ai pas envie de me faire tatouer juste parce que je suis tatoueuse.

34561792_10216595147890755_6607285638427312128_n

Et si nous finissions par ton top en matière de tatoueurs ?

AH ! Je m’étais préparée à avoir cette question. J’ai préparé une petite liste pour ne pas oublier…

Agata Zlotko ◊ Instagram

Elle, tu vois vraiment qu’elle a fait de l’illustration. Elle est très inspirée par les anciennes illustrations, vintages, avec des animaux humanisés. Son univers est enfantin et techniquement, c’est violent.

Charline Bataille ◊ Instagram

C’est très pop, coloré, un peu naïf dans la matière de dessiner. On dirait qu’elle a dessiné cash, directement sur la peau !

Ani des Aubes ◊ Instagram

C’est à cette tatoueuse que j’avais demandé de réaliser mon serpent, comme projet perso.

Lizard Milk ◊ Instagram

Elle tatoue de plus grosses pièces. Et j’avoue que si elle passait à Liège, je me laisserais bien tenter… J’aime beaucoup son univers.

MAIS AUSSI : RionLaramajuTarmasz

C’est ici que se termine cette interview… Nous vous avons évidemment épargné toutes nos digressions (autour d’un verre et d’un bon saucisson, comment faire autrement?) C’était vraiment un chouette moment et nous remercions encore Maya pour le temps consacré à cette interview.

Quant à vous, chers lecteurs, nous comptons sur vous pour aller liker à gogo la page Instagram de Mama Yaga et partager sans modération !

34716287_10216610678038999_2519001282631434240_n

A tout bientôt,

Pauline & Margot

Weekend entre copines à la Côte Belge

Hello hello !

On inaugure notre rubrique  » Deux filles en vadrouille » avec cet article tout chaud ! On vous expliquera en détails cette rubrique dans un prochain article et on en profitera pour faire le point sur notre blog, son avenir, nos prises de décisions etc (on ne deviendrait pas un peu trop sérieuses là ?)

Il y a un mois (la ponctualité est toujours de mise comme vous pouvez le voir) nous avons été invitées à tester les Résidences d’appartement Holiday Suite à Westende.

Malheureusement, notre Pauline nationale n’était pas là… Mais si vous regardez bien, elle n’était pas si loin non plus (je crains qu’elle n’aie eu peur de passer tout un weekend avec moi…).

IMG_7703

Nous sommes donc parties, ravies, en EXPÉDITION. Non pas parce que l’on se rendait dans une contrée lointaine, mais plutôt parce qu’on décidait de passer 3 jours à la mer à 4 gonzesses ! Et c’est là que le mot « expédition » prend tout son sens : 4 valises pleines à craquer, trop de fringues inutiles, notre make-up, nos produits de beauté… et bien entendu tout notre attirail de bonnes supportrices pour la Coupe du Monde (on pensait encore gagner à l’époque… sniff) !

IMG_7549
Je vous laisse juger le foutoir qu’il y avait après 10 minutes…

On vous l’avoue, la Côte belge, de base, c’est pas trop notre dada. On est plutôt habitées à la Côte d’Opale et à la Zeelande… Mais bon, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, pas vrai ?

Nous voilà donc en route vers Westende, musique à fond, excitées comme des puces et impatientes de découvrir notre logement. Exit les Air BNB et les hôtels, cette fois-ci nous logerons dans une résidence meublée flambant neuve !

J’ai (Margot) toujours été un peu sceptique des locations de ce type : constructions des années 70’s, décoration un peu creepy, insonorisation pas toujours top… Cette nouvelle expérience était l’occasion de remettre mes appréhension à l’épreuve !

Et je ne fus pas déçue…

IMG_7479

J’ai d’abord été heureuse de trouver la résidence ultra-rapidement, sans devoir sillonner 15 fois les mêmes rues et scruter les numéros de bâtiments, ce que je fais d’habitude. Ici, tout est indiqué, le building est bien évidemment inratable, et le parking situé juste derrière nous évite de trimbaler nos sacs sur des kilomètres.

Pour le check-in, même chose : quelques jours avant notre arrivée, nous recevons un code digital qui nous servira de « clé » pour le restant du séjour. Aucun risque de perte de clé donc, et cela nous permet aussi de rentrer et sortir « à notre guise » sans devoir s’arranger pour la clé (lorsque par exemple deux personnes ne rentrent pas aux même heures).

La résidence dispose toutefois d’une réception ; on est donc en totale autonomie au niveau du logement tout en bénéficiant d’une aide sur place : deuxième point de gagné pour Holiday Suites!

IMG_7513
Pas de couloir « Creepy »
IMG_7514
Même si on y croise des gens étranges…

L’appartement

Nous disposions donc d’un appartement pour 5 personnes (une chambre double et une chambre triple).

Au niveau du look de notre logement, il n’y a rien à redire. L’appartement est extrêmement propre et moderne. La cuisine est pratique, bien équipée (ouiiiii un lave vaisselle!) et donne sur la salle à manger et le salon (pièce ouverte). Nous avions également une petite terrasse à disposition, ce qui est toujours un plus.

La location inclut également les draps, et l’on peut louer des essuies sur place. Gain de place dans la valise !

Les points positifs de la résidence :

  • Idéalement localisée, à une distance de marche de la plage (10 minutes)
  • Environnement calme
  • Petite plaine de jeux pour les enfants
  • Propre et moderne
  • Grand parking proche de la résidence
  • Le snack qui est situé juste en face de la résidence. Chouette lorsque l’on débarque le soir et que l’on veut craquer une crasse ! (On ne s’est pas privées – preuve en image).

Les points positifs de l’appartement :

  • Propre et moderne
  • Insonorisation au top (on a un peu festoyé dans le nôtre et n’avons pas reçu de plainte en tout cas :D)
  • Petit kit de bienvenue avec une carte, des infos sur la région etc…

IMG_7492

  • Le check-in est en ligne et le code digital à la place des clés
  • Belle grande douche dans la salle de bain (avec un espace sur le côté pour y déposer les savons, trousses…)
  • Terrasse/balcon
  • Grand choix de chaînes francophones à la télévision (Ben oui, c’est important quand il drache !)
  • Votre toutou est accepté
  • Départ et arrivée flexible

Les points à retenir :

  • Le wifi ne fonctionnait pas très bien dans notre appartement (Haaa ces d’jeunes qui râlent toujours !).
  • J’ai personnellement trouvé les matelas un peu trop durs…
  • Très ciblé « famille ». Je ne pense pas qu’un groupe de jeunes se plairait dans cette résidence (trop calme, pas de bar…). Mais pour les familles, c’est top !
  • Pas de restaurant ou d’endroit pour boire un verre dans la résidence, et il faut donc se déplacer (si l’on ne veut pas cuisiner soi-même ou aller au snack). Il est toutefois possible de réserver un petit-déjeuner sur place.

Holiday Suites propose également toute une série d’activités à faire dans la région : Laser Battle, Kayak, Surf, Paddle, Promenades guidées… pas moins de 20 activités pour tout type de demandes sont proposées. De quoi satisfaire les plus indécis  !

Pour les blogueuses et les Instagram addicts, on vous conseille l’Itinéraire Instagram : un parcours rejoignant les plus beaux endroits de Middlekerke, pour des photos à tomber #IGmiddelkerke !

IMG_7667
L’un des point photos Instagram. Pour moi, ce fut un échec cuisant #photoratée

Bon, nous on a plutôt craqué pour un tour en gocart, sur ce magnifique destrier…

IMG_7711

Westende

C’est une petite station balnéaire sans prétention située à côté de Ostende. La digue y est beaucoup plus calme que dans d’autres stations : un plus pour les familles avec enfants en bas âge. On y trouve pas mal de restos, de magasins (de quoi faire du shopping pendant que papa garde les gosses… ), de petits bar lounge sympas…


On a même trouvé la plage de ce côté plus belle, plus sauvage.

IMG_7659

IMG_7649

N’hésitez pas à tester leur bière locale, la « Jus de Mer » !

IMG_7716

On est reparties de là ressourcées, heureuses, et motivées pour recommencer la semaine dans la bonne humeur.  Un weekend qui sent bon les vacances… On ne demande qu’à revenir !

IMG_7500
Elles n’ont pas l’air au top du bonheur mes copines ?

Envie de profiter d’un petit weekend dans cette chouette résidence ? Bonne nouvelle, vous obtenez 10% de réduction avec le code HSDeuxFillesenVille10 !

Petit cadeau de fin d’article… Cette sublime photo de moi avec mon attirail de supportrice.

IMG_7653

A très vite !

Margot

Que faire en août à Liège et alentours ? (du 01/08 au 19/08)

Salut la compagnie !

Eh oui, nous avons survécu à cette semaine caniculaire et sommes prêtes à reprendre du service ! Il faut dire que les effets dûs aux températures élevées commençaient à nous taper sur le système : nuits écourtées, corps dégoulinants, consommation d’alcool fortement diminuée (sous peine de s’endormir en 3 secondes 30), manque d’énergie… Nous profitons donc de ce dimanche plus clément pour tâter du clavier. Et l’on ne déroge pas à la règle : qui dit fin du mois dit agenda !

Les vacances En Ville !

37002060_10155744957822817_200386269040082944_o

Du 27 juillet au 4 août, Lena confie les clés de chez EN VILLE à des copines pleines de ressources ! Au programme : un horaire légèrement modifié (13h-20h) et de chouettes activités (une rencontre sur l’alimentation, des ateliers, un DJ set et des apéros).

Alors calquez-vous au rythme des vacances et venez profiter de la chouette terrasse rue Soeurs de Hasque !

Page Facebook de l’événement

In’fluence DoNuts Day

37380887_496023970857389_3935998907267416064_n.jpgLe magazine IN’FLUENCE débarque chez DoNuts le 1er août et les ingrédients de cette journée ont de quoi faire saliver ! Vous pourrez y customiser votre donut (so instagrammable), découvrir les bijoux colorés de la marque Heliboo, participer à un atelier mode et vous prendre en photo avec vos blogueuses préférées (non, pas nous !) grâce à une sharingbox !

Page Facebook de l’événement

Beach Box 2nd edition

37746609_10155412150026370_8746159723834769408_n

Cette année encore, tu n’auras pas à aller jusqu’à IbizaCar Ibiza viendra à toi !!!

Page Facebook de l’événement

Micro Festival #9

 

Il s’agit de la dernière édition sur l’Espace 251 Nord alors on compte sur vous pour venir y mettre le feu (ceci est une métaphore, évidemment) !!! Cette année encore, le programme est ultra riche et ravira les foules.

Page Facebook de l’événement

Apéros Liège

37757639_1775254285921073_6356406432480362496_n

Vous savez que les apéros et nous, c’est une grande histoire d’amour ! Nous serons donc présentes pour lever le coude, en bonnes apéroteuses que nous sommes.

Page Facebook de l’événement

Les samedis « gourmandise et découverte » chez Wattitude

37777079_1847075632014461_2630177640664793088_n

Tous les samedis du mois d’août, Wattitude ouvre ses portes aux artisans désireux de faire découvrir leurs produits ! MIAM MIAM !

Le programme :
Δ 04/08 (de 14h à 17h) : Confitures Célinette et cocktails « gin + confiture Célinette » par le Volga bar d’atmosphère !
Δ 11/08 (de 11h à 17h) : apéros Alcools Noblesse
Δ 18/08 (de 11h à 17h) : rillettes Make a dish et bière Blgbeer

Page Facebook de l’événement

Les flaneurs, l’apero Moscow Mule au Cupper Café

38005600_1797639506992567_1124847266192949248_o.jpg

Le Cupper, on connait. Les Flâneurs, on ne connait pas encore si bien (et on parie que vous non plus!) . C’est donc l’occasion d’aller découvrir  ce nouveau concept événementiel ( qui allie la fête et la musique électronique) tout en dégustant un Moscow Mule (l’un de nos favourite cocktail). On se donne rendez-vous la-bas?

Ça se passe au Cupper Café – samedi 11 août dès 20h00. 

Page Facebook de l’événement

Ciné plein air au Sauvenière

35234881_2141925809165044_3797217617601626112_o

♪♪ Now I’ve had the time of my life
No, I never felt like this before
Yes I swear it’s the truth
And I owe it all to youuuuuuuuuuuuu ♪♪

A-t-on vraiment besoin d’en dire plus ?

Page Facebook de l’événement

USE-in

37319893_1775896542506948_1994462742156673024_o.jpg

La programmation de l’été @ USE-in (ancienne usine de locomotives à Seraing) est encore très sympa ! En tout cas, la Superfly et le NoName festival sont déjà notés dans notre agenda…

Page Facebook USE-in
Page Facebook de l’événement Superfly
Page Facebook de l’événement NoName festival

Fête de la tomate !

37373932_1168678606606931_4580750386901549056_n.jpg

Ahhhhhh la tomate… Quelle que soit sa taille, sa forme ou encore sa couleur, on l’ADORE ! C’est aussi le cas des Compagnons de la terre qui mettront ce fruit à l’honneur le dimanche 5 août. Vous pourrez y (re)découvrir les différentes variétés BIO, récolter de nombreux conseils et déguster quelques produits « tomatés ».

Page Facebook de l’événement

MEGA Guinguette Nr.7

37400875_629298867457405_947166530741731328_n.jpg

Après avoir rempli votre panier de tomates, pourquoi n’iriez-vous pas prendre l’apéro à une super, pardon, MEGA ginguette ? Nous, ça nous donne envie de boire une bonne bière et de nous trémousser en jupe à carreaux !

Page Facebook de l’événement

Atelier dégustation #6

37410041_1825376607544523_3837324378693959680_n.jpg

De ce que nous avons compris, le MEZCAL est un cousin de la tequila. De quoi titiller nos papilles… Si cela vous intéresse, dépêchez-vous ! Il ne reste plus beaucoup de places.

N’oubliez d’ailleurs pas de liker la page Watch, Smell, Taste & Having fun pour ne rater aucune dégustation. Nous trouvons que c’est également une très chouette idée cadeau !

Page Facebook de l’événement

MAIS AUSSI

Appel à candidatures / L’appartement

37864338_1995541383999843_5976417228260638720_o.jpg

La bonne nouvelle vient de tomber : la prochaine édition de L’appartement aura lieu le weekend du 16 novembre !!! Nous ne manquerons évidemment pas de vous rappeler cette date mais sachez que l’appel à candidatures est lancé. Créateurs, à vos claviers !

Page Facebook de l’événement
Lien direct pour postuler

A très vite dans un nouvel article !

Pauline & Margot

 

 

Que faire en février à Liège ? (du 08/02 au 18/02)

Nous voilà déjà en février ! Est-ce que la personne qui s’occupe du temps qui passe pourrait ralentir un peu la cadence svp ? On n’arrive plus trop à suivre nous !

Bref, ce n’est pas parce que le mois de février est un tout petit mois qu’il ne mérite pas un agenda digne de ce nom (oui, on ose dire ça alors qu’on publie notre article le 8).

S’engager

27544715_10155637847864051_7142553533323047435_n

Si vous vous sentez outrés par ce projet de démolition, soyez là samedi !!!!

Page Facebook 

Se distraire / se détendre

Cours de cuisine asiatique @ Takimy

Vous souvenez-vous de notre cours de cuisine asiatique chez Takimy ? Si ce n’est pas le cas, cliquez ICI pour découvrir notre expérience.

On se permet une petit piqure de rappel car les cours du mois de février en feront saliver plus d’un. Qui ne rêverait pas de savoir cuisiner à la perfection un pad thai ou encore une soupe ramen ? Avec les conseils de Kim, vous deviendrez des pros. Alors inscrivez-vous vite !

26229544_314609755719046_137602229977893221_n

Prix : 40€ par personne pour 2h de cours
Page Facebook

Saint Valentin chez Désir & moi

27503861_1312743222159329_7200433314568367213_o.jpg

Nous ne sommes pas branchées « Saint Valentin » mais si c’est pour passer une soirée coquine chez Désir & moi, nous sommes partantes ! Nous vous avions déjà parlé de cette love boutique dans un article (ICI) mais nous n’avons pas encore eu l’occasion de participer à un événement.

Le 14, il y aura des cocktails, des jeux, des présentations de produits et des cadeaux ! L’entrée est gratuite. Alors pourquoi ne pas y embarquer votre chéri ou votre meilleure amie en manque d’amour ?

Page Facebook

Se ruiner

Made in Liège – créateurs 100% liégeois

26219153_956132237873675_6453409055447596421_n.jpg

Qu’est-ce qu’on aime les flyers qui reprennent toutes les informations, ahah !

Vous pourrez découvrir tous les créateurs sur la page Facebook de l’événement mais nous avons déjà repéré Jangala, L’atelier LORI, Le petit repère, Atelier Crahay ou encore la Brasserie Curtius. Une visite de cette dernière est d’ailleurs organisée !!!

26731726_960556707431228_5018495640755772062_n

Page Facebook

Page Facebook

Se déhancher

The Temple 80-90-00 Party !

26230741_161585964617405_4697793235148762533_n.jpg

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous avez très certainement aperçu notre déguisement « année 90 » de la semaine passée. Nous nous étions préparées pour la soirée du Cadran mais avons finalement opté pour un verre en ville. Avec nos leggings tropicaux et notre palmier sur la tête… Normal quoi.

Nous avions donc un goût de trop peu et avons prévu une séance de rattrape au Temple Bar ! On nous promet de la musique des années 80 à 2000 avec des écrans et tout le tralala. On s’y voit ?

Page Facebook

Se régaler

Inauguration Ça conserve !

27368467_411968982589549_1880438250048365869_o.jpg

On connaissait déjà le sourire ravageur et la bonne humeur communicative de Myriame mais pas ses talents de cuisinière !

Samedi, nous assisterons à l’inauguration de Ça conserve, une nouvelle conserverie artisanale liégeoise. Les plats de Myriam sont sains, préparés avec des produits de saisons et un maximum locaux ! Vous pouvez les commander et vous faire livrer sur Liège pour la modique somme de 1 euro. Autant vous dire que le concept nous séduit déjà… Vivement goûter tout ça !

Sachez que notre photographe préféré Ledom Photography sera aussi présent à l’événement, ainsi que LOST NIÑOS qui customisera vos t-shirts !

En attendant notre avis, n’hésitez pas à aller consulter le menu de février, il vous mettra l’eau à la bouche.

Page Facebook de l’événement
Site internet

S’INSCRIRE SANS PLUS TARDER

Les événements cités ci-après ont lieu plus tard dans le mois mais nous vous conseillons de vous y inscrire dès maintenant.

Apéro parfumé chez Marengo

27337117_10215087241352419_5999687410427604183_n

La boutique Marengo se situe dans le Passage Lemonnier et propose des pièces de créateurs, pour la plupart « made in Belgium ». Le temps d’une soirée, Isabelle vous emmènera en Espagne pour vous faire découvrir les parfums d’un parfumeur espagnol.  L’occasion parfaite pour se retrouver autour d’un verre et (re)découvrir la boutique !

Page Facebook de l’événement

Atelier cuisine aux insectes chez Les bouchers verts

27629122_1798751250198992_6815247832144576084_o

L’article sur Les bouchers verts est sorti hier mais l’on se permet de vous rappeler ce chouette cours de cuisine. Vous pourrez y apprendre à cuisiner les insectes et il faut avouer que le menu est plutôt alléchant :

Entrée
– Beignets tempura aux criquets adultes et une tapenade aux insectes.
– Potage parmentier de potiron du jardin mijoté aux vers de farine.
Plat
– Pâtes de légumes et pesto de grillons.
Dessert
– Mille-feuille de spéculoos et sa crème pâtissière, relevé au criquet médium.

Si l’on vous presse, c’est parce qu’il n’y a que 10 places ! Dépêchez-vous !

Page Facebook

A très vite pour la suite !

Pauline & Margot

 

 

 

On a testé… l’entomophagie !

Bon ok, on avoue que le but du titre était de se la péter un peu…

Mais si cela vous dit d’ouvrir une parenthèse culturelle, sachez que le mot ENTOMOPHAGIE vient du grec ancien : entoma (= insectes), entomos (= cisaillé, taillé), phàgos (=mangeur). L’entomophagie est le fait de consommer des insectes ! (Voilà. Tout le monde s’endormira un peu moins bête ce soir.)

Pourquoi parler d’entomophagie ?

Il est vrai que nous n’étions pas spécialement réjouies à l’idée de croquer dans une larve ou un criquet mais l’alimentation à base d’insectes fera peut-être partie de notre quotidien d’ici quelques années.

Vous n’êtes pas sans savoir que la population mondiale grandit à vue d’oeil et la demande en viande fait de même. Le problème est que nous n’aurons bientôt plus assez de place pour ce type d’élevage ! Il est donc grand temps de trouver une alternative et la consommation d’insectes semble en être une. En effet, leur élevage demande peu d’espace et pollue beaucoup moins. Sans oublier le fait que les insectes sont très riches en protéines… Alors pourquoi ne pas tester dès maintenant ?

Notre expérience chez Les bouchers verts

Cela faisait quelques semaines que nous voulions nous rendre chez Les bouchers verts. Cette brasserie d’un nouveau genre a pris ses quartiers rue de la Madeleine et propose une cuisine à base d’insectes OU végétarienne (pour les plus frileux).

Courageuses mais pas téméraires, nous avons choisi d’y aller pendant l’apéro du Val’heureux. Nous étions ainsi certaines de pouvoir boire une ou deux bières avant de gober une quelconque petite bête !

Nous avons tout de suite été séduites par le cadre (grandes vitres, moulures sur le plafond, carrelage ancien, jolis vitraux). L’endroit était déjà pris d’assaut à notre arrivée et nous avons décidé de partager une table avec de charmants inconnus.

Pendant l’apéritif, des toasts ainsi que des petits chocolats circulaient entre les tables. Nous avons vite repéré les larves de ténébrions sur le chocolat (qui rajoutaient du croustillant) mais impossible de deviner les ingrédients des toasts !

img_3179img_3199img_3201

Nous avons ensuite commandé une brochette de criquets pour deux. On voulait de la bête entière, on en a eu ! La texture était assez agréable puisque les insectes avaient à nouveau ce petit côté croustillant. Le goût, quant à lui, nous a rappelé la noisette. Les saveurs étaient relativement simples mais c’était très sympa.

Pour le plat, nous sommes toutes les deux parties sur le burger classique. C’est de la farine d’insectes qui est utilisée pour réaliser le « patty » et nous avions donc l’impression de manger un burger classique et ULTRA GOURMAND. C’est une très bonne idée pour avoir son apport en protéine !

Nos compagnons de table ont opté pour une assiette « découverte » qui n’avait pas l’air mal du tout !

img_3227

Si vous avez envie de tenter cette expérience culinaire à la maison, sachez que vous pouvez également y acheter des insectes ou des préparations à base de ces derniers. Rien de tel pour surprendre vos invités ! (A vous de voir si vous les prévenez avant ou après dégustation, ahah..)

En conclusion

Nous avons vraiment passé une excellente soirée et ne regrettons pas d’avoir poussé la porte de chez Les bouchers verts ! L’endroit et les plats reflètent parfaitement leurs convictions et nous donnent envie de suivre le mouvement.

C’est donc les yeux fermés que nous vous recommandons cette nouvelle adresse. Alors, allez-vous tenter l’expérience ?

Pssssttttt : Ils organisent également un atelier cuisine le 25 février. N’hésitez pas à vous inscrire ICI.

Les bouchers verts
Rue de la madeleine, 33 à 4000 Liège
Ouvert du mercredi au dimanche
Page Facebook