Nos créateurs mis à l’honneur #6 : Stéphanie et Joaquin

Elle s’appelle Monsieur… Le nom de cette marque liégeoise vous intrigue aussi, n’est-ce pas ? Puisque notre curiosité a été titillée, nous avons rencontré les deux personnages hauts en couleur à l’origine du projet. Une chose est sûre : Stéphanie et Joaquin sont bien décidés à faire bouger le milieu (liégeois) de la mode !

19030237_451191638576371_4167093548389184838_n

Que se cache-t-il derrière Elle s’appelle Monsieur ?

C’est au sein des Ateliers Dony qu’a eu lieu notre rencontre. Ce berceau de la créativité accueille l’atelier d’Elle s’appelle Monsieur et bien d’autres encore ! Si vous ne connaissez pas cet endroit , vous trouverez toutes les infos ICI.

IMG_9391

IMG_9393
L’atelier où les cerveaux de Steph et Joaquin entrent en ébullition…

Après un petit tour du propriétaire, nous sommes rentrés dans le vif du sujet et avons demandé à notre deux créateurs de décrire leur label en quelques mots :

J- C’est une marque de prêt-à-porter féminin haut de gamme, éthique, éco-responsable et surtout tendance.

S- Au niveau du style, c’est vraiment le reflet d’un caractère. Quand on a choisi notre mannequin, on savait qu’on voulait une nana festive, avec une voix un peu rauque (rires). Et avant même qu’elle ne parle, tu vois qu’elle a un caractère bien trempé. Notre marque vise la femme active qui jongle entre vie professionnelle et vie privée. Un vêtement « Elle s’appelle Monsieur », c’est un vêtement qui accompagne la femme dans tous ses moments.

IMG_9398

En réalité, il est bien difficile de se limiter à quelques mots seulement ! La marque est le véritable reflet des valeurs personnelles du duo : consommer moins et mieux. Pour ce faire, Stéphanie et Joaquin travaillent avec des artisans de Liège, utilisent des matières naturelles et/ou issues de l’agriculture biologique et produisent « à la commande ».

IMG_9389
Enorme coup de coeur (huhu) pour ce sweat !

De plus, les vêtements sur lesquels vous avez flashé pourront évoluer au fil des capsules ! Un nouveau patch par-ci, un ajout de tissu par-là… Ils sont pensés pour être réinventés à l’infini et ainsi devenir des pièces maitresses de votre dressing.

La collaboration avec Pascal Braconnier a donné naissance à des patches super chouettes !

Le commencement

Dès les premières minutes, nous avons été interpellées par les caractères si différents de Stéphanie et Joaquin. Pourtant, force est de constater que ces deux-là font la paire ! Nous leur avons d’ailleurs demandé de nous conter leur rencontre…

S- On s’est rencontrés à l’école dans la période critique du jury de fin d’année où tout le monde est à bout de nerfs. On a rigolé, on a tout de suite accroché !

J- Mais même début d’année, j’avais déjà repéré Stéphanie dans la cour, elle était drôle, elle fumait ses clopes !

S- On me prenait même pour une prof tellement j’étais grande, on m’appelait Madame (rires). Bref, on s’est perdus de vue et l’on s’est retrouvés il y a deux ans aux Brussels Fashion Days. En papotant, nous avons partagé nos envies, notre vision des choses et de la mode.

J- Nous étions d’accord pour dire que la mode, c’est plus qu’un métier. Tu choisis ça par passion et parce que ça t’appelle, c’est en toi. Et quand tu es créatif, tu as ce besoin de créer. Peu importe ce que tu fais.

S- On en est arrivé à la conclusion que trouver un emploi dans la mode c’est quasi mission impossible. Je viens d’une famille d’indépendants donc pour moi cela coulait de source d’être à mon compte. En plus, on ne se voyait pas du tout faire la mode que l’on voit maintenant chez la plupart des créateurs.

S- En mettant nos idéaux en commun, nous avons construit petit à petit notre idée et nous avons fait des recherches sur la mode éthique, la mode éco-responsable. Nous avions aussi notre expérience en tant que consommateurs. Sur le marché, il y a des marques éthiques qui ne proposent que des basiques et des marques qui proposent des trucs plus fun mais qui sont produits en Chine dans des matières dégueulasses (oupsi).

J- Il fallait aussi proposer quelque chose de cohérent au niveau du style parce que nous avons des univers très différents. Dans chaque pièce, il y a un peu de nous deux. Moi j’adore les matières vaporeuses, les grands créateurs comme YSL, les années 50, Balenciaga… Christian Lacroix aussi parce qu’il a toujours utilisé des milliards de couleurs dans ses collections. Plus c’est folklorique, ethnique et coloré, plus j’aime. Stéphanie, plus c’est norvégien, mieux c’est (rires).

S- C’est vrai… J’aime les trucs super épurés, super droits.

J- Je suis aussi passionné par le maquillage, la coiffure, les bijoux… On apprécie tous les deux les belles choses mais c’est vrai que j’aime généralement les choses attribuées aux femmes. Stéphanie, c’est le rock’n’roll et les grosses motos (rires) !

S- J’ai plus un caractère de garçon. J’essaye d’ailleurs de l’initier à la bière parce qu’il dit tout le temps que je bois comme un bonhomme.

1834174

Stéphanie et Joaquin

Et maintenant, place à la pêche aux questions ! Vous connaissez le principe : trois enveloppes, trois thématiques différentes et des révélations parfois croustillantes…

L’homme / la femme

Viande ou poisson ?

S- Surtout viande. C’est génétique chez nous, nous sommes de vrais carnivores. Mais je dois dire que c’est de moins en moins souvent…

Bière ou vin ?

J- Je ne bois pas beaucoup de vin même si je trouve ça très bon. Pareil pour le vin. Donc disons vin en mangeant et bière en sortie !

Quelle chanson te donne envie de danser ?

S- A peu près toutes les chansons fun possibles et imaginables. J’adore Earth, Wind & Fire. Cela m’a déjà valu quelques crises de mère parce que j’ai tendance à oublier où je suis quand j’entends une de leurs chansons. Je me suis déjà déhanchée avec mon caddie dans un supermarché (rires).

Selon toi, qu’est-ce qu’une soirée réussie ?

J- Pour moi, c’est de très bons amis, de grandes discussions, des fous-rires, de la danse jusqu’au petit matin… et beaucoup d’alcool !

Quelle est la dernière chose que tu as faite avant de te coucher ?

S- Lire. Je lis pour la quatrième fois au moins Just Kids de Patti Smith. Je suis assez stressée en ce moment donc j’ai besoin de ce livre qui me plonge dans un certain état d’esprit.

Si tu devais mourir demain, que ferais-tu ?

J- Ohhhhh j’adore cette question !!! Je dessinerais toute la nuit, je me mettrais une mine pas possible (décidément…) et je téléphonerais à des gens qui sont très loin de moi mais que j’aime très fort. Je ferais aussi des trucs complètement loufoques qui n’ont ni queue ni tête.

L’artiste

16796945_390666171295585_957014189765893113_o

Quel est votre prochain projet ?

J- Notre prochain projet, c’est de mettre sur pied notre propre atelier avec nos couturières et une machine à tisser. On aimerait fonctionner en économie circulaire pour tout gérer du début à la fin et exploiter un maximum notre savoir-faire liégeois.

Si tu n’étais pas un(e) artiste, quel autre métier aurais-tu choisi ?

S- Ca va un peu de pair… Quand j’étais jeune, j’ai beaucoup travaillé dans l’événementiel et j’étais passionnée par le sport automobile. Donc je pense que j’aurais travaillé dans l’événementiel parce qu’on garde un côté créatif.

J- Je me serais dirigé vers les langues, j’aurais exploité ça d’une manière ou d’une autre.

Quel artiste t’inspire le plus ?

J- Rhen, j’en ai des tas, je ne peux pas choisir ! Je peux en citer deux ? Alors d’abord, Marina Abramovic. C’est une artiste contemporaine qui réalise des performances où elle teste les limites du corps. L' »oeuvre » la plus connue est celle où elle mange un oignon tout en récitant un texte. Tu la vois pleurer à gros sanglots. Elle est aussi restée assise pendant un mois dans la salle principale du MET à New-York. Ses fans sont venus la voir et ils pouvaient rester une ou deux minutes devant elle, à la regarder droit dans les yeux. Dépasser ses limites physiques et même psychologiques, ça me fascine !

Et puis…. LADY GAGA ! Je suis ultra-fan. Je trouve que c’est une femme excessivement intelligente. Je conseille à tout le monde d’écouter ses musiques sans les paroles par exemple. C’est vraiment une référence dans la pop actuelle.

S- Bowie ! C’est le mec qui a tout exploré : la chanson, l’esthétique, l’art. Il est complet.

Liège

Cite-nous un endroit de Liège où tu te sens dépaysé.

J- Ce sont les espaces verts en général. J’adore le parc de la Boverie parce que c’est une madeleine de Proust pour moi. Et Les Coteaux aussi ! Tu peux t’y perdre, tu te crois à la campagne. C’est dommage de ne pas en parler plus…

S- Moi c’est chez Rosa, en Outremeuse. Tu peux me laisser là tout la journée et j’oublie que je suis à Liège. Je bois ses merveilleux cafés et je me crois en Italie. Sinon je pense aussi aux deux toutes petites ruelles qui vont du quai de la Batte à la rue Cathédrale (anciennement rues des filles de joie). Elles ont été entièrement tagguées et on pourrait s’imaginer dans une grande ville.

Un endroit de Liège où boire une bonne bière ?

J- J’adore les bières qu’on propose au Warzone ! Avec l’ambiance générale, les jeux, la musique…

Facebook du Warzone

S- Je suis une super mauvaise buveuse de bières parce que je ne tolère QUE la Jupiler… Je dirais à L’esca ! C’est vraiment un café d’ados mais j’y suis sentimentalement attachée… Et puis une bonne bière, c’est avant tout une bière partagée avec les copains !

Où prendre un goûter ?

S- Chez En ville, pour le pain perdu ! Quand tu as passé une mauvaise journée, c’est juste le bonheur ! Ça a ce côté réconfortant et régressif que j’adore. 

Facebook de En ville

J- Chez Les Cuistots ! Le gâteau à la semoule est délicieux. Et les baklavas aussi ! Ah mais moi je pourrais parler de sucre pendant des heures…

Facebook de Les Cuistots « Bistrot à mezzes » 

Pour terminer

téléchargement
Une belle brochette !

Et en tant qu’amoureuses de Liège, nous ne pouvons que soutenir ce beau projet ! Si cela vous tient aussi à cœur, sachez que Stéphanie et Joaquin ont lancé une campagne de crownfunding pour financer leur 2ème collection capsule. Vous avez jusqu’au 18 juillet pour participer :-).

Cliquez vite sur le lien : https://crowdin.be/projet-crowdfunding/ellesappellemonsieur

Page Facebook d’Elle s’appelle Monsieur
Site internet

Sur ces belles paroles, nous vous donnons rendez-vous très vite pour de nouvelles aventures…

Pssssttttt : Steph, Joaquin, à bientôt autour d’un verre ? 😀

Pauline & Margot

 

 

 

 

Une réflexion sur « Nos créateurs mis à l’honneur #6 : Stéphanie et Joaquin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s