Nos créateurs mis à l’honneur #4 : Christine Pire

Vous l’aurez compris : pour ce blog et dans la vie en général, nous fonctionnons énormément aux coups de coeur. Avec les créations de Christine Pire, nous ne dérogeons pas à la règle !

C’est lors d’un passage chez Wild Kid que nous sommes tombées en admiration face à… des luminaires. Car oui, si l’ignoriez, Christine Pire est une créatrice de luminaires !

GoldBirds_3

Après avoir glané quelques informations à la boutique et sur le net, nous lui avons tout naturellement proposé une interview. Et… *danse de la joie*, elle a dit oui !

Entrons donc dans son univers haut en couleurs et pourtant si apaisant…

Le commencement

A ses débuts, Christine crée des luminaires en papier. Ce matériau lui offre de nombreuses possibilités de création et l’émerveille par la multiplicité de ses facettes (rendus différents selon la lumière, fibres apparentes, matériau chaud…).

« Ce qui me plaisait et qui me plaît toujours avec le papier, c’est que j’adore travailler minutieusement. Je pouvais faire des découpes, des plis… C’est vraiment grâce à ce genre de gestes que je peux m’apaiser… »

S’épanouissant dans ce travail artistique, Christine, alors demandeuse d’emploi, choisit de suivre une  formation de 3 mois organisée par CREDAL« AFFA » (Affaires de Femmes, Femmes d’Affaires). Pendant cette période, son plan entrepreneurial est approfondi, testé et on lui donne toutes les clés pour mener à bien son projet. Notre créatrice décroche alors une aide financière qui lui permet d’affiner encore plus ses objectifs. Elle part notamment à la rencontre de différents fournisseurs et, peu à peu, le papier cède sa place au tissu

Lady50_5

Ses créations

Les tordus : lampes sur pied (en ciment) / différentes hauteurs

Les petits soldats : lampes tubes, toutes en longueur, posées sur de petits pieds

MixBirdsDots_5BlueFox_2LittleREDBird_3

Les abats-jours

Kitch_4

Où trouver ces petites pépites ?

A Liège, Christine vend ses créations chez Wild Kid et Wattitude  mais elle propose aussi du sur-mesure ! Et ça, on adore !

« Je m’amuse toujours beaucoup parce que je sors tous mes tissus et les gens ne savent où donner de la tête… On jongle alors avec les diverses possibilités. Et parallèlement à ça, tu fais une rencontre, il y a un échange et nous pouvons construire ensemble le projet, c’est ce que j’aime. » 

Wild Kid
Rue Soeurs de Hasque, 8/E à 4000 Liège
Facebook
Wattitude
Rue Souverain Pont, 7 à 4000 Liège
Facebook

L’interview

  • La femme – Quel objet emmènerais-tu sur une île déserte ? 

Un livre, je pense… Il y a une auteure, Lucía Etxebarría, que j’aime beaucoup. Son thème de prédilection est justement LA FEMME et tout ce qu’elle peut vivre, autant en amour qu’en combat de la vie. Certains disent qu’elle est assez féministe mais moi je ne la perçois pas comme ça. Je trouve qu’elle peut vraiment rendre compte des difficultés qu’une femme rencontre sans pour autant faire l’apologie d’un quelconque débat. 

  • La femme – Selon toi, une femme devrait toujours… 

Respecter son intégrité morale et physique. Son intégrité avec un grand I, tout simplement. 

  • L’artiste – A qui s’adressent tes créations ? 

Aux enfants et… heu…. en fait… à tout le monde. Récemment j’ai eu une cliente d’une soixantaine d’années qui m’avait acheté deux tordus d’un coup. Et là, elle m’a recontactée pour un abat-jour sur mesure. Du côté des plus jeunes, on m’a aussi déjà commandé des pièces pour des enfants à naître. En terme d’âge en tout cas, c’est certainement de 0 à 77 ans ! (rire) Et puis, il y a aussi des demandes différentes en fonction des boutiques. Mais de manière générale, le choix des tissus est tellement grand que tout le monde trouve son bonheur !

  • L’artiste – Quel est le plus beau compliment que tu aies reçu en tant qu’artiste ? 

Je pense que c’est quand on qualifie mon travail de « subtil » et de « sensible ». C’est en fait quand on retrouve ma personnalité dans ce que je fais. Je suis alors heureuse parce que j’ai réussi à mettre de moi dans ce que j’ai créé !

  • L’artiste – Dans quel endroit rêverais-tu de voir tes créations exposées ? 

Dans un premier temps, ce serait de pouvoir exporter vers d’autres villes belges, sur la Flandre par exemple. Et pourquoi pas aux Pays-Bas! J’ai l’impression qu’ils ont une vision plus fantaisiste… 

  • Liège – Cite-nous un endroit de Liège où prendre un goûter. 

Je vais de temps en temps au Pain Quotidien. J’aime aussi Le Cappuccino et le Delft, pour le cappuccino, évidemment. Avec ma fille, on va aussi souvent se poser chez Exki. Voilà, dans les limites de ma connaissance en terme de goûter, c’est ce que je conseille… Sinon, ici hin ! (rire)

  • Liège – Cite-nous un endroit de Liège où manger une bonne glace. 

Sans hésiter : chez A Cortina, ici au bout de la rue des Guillemins. La glace est d’excellente qualité, ils la font eux-mêmes… 

  • L’artiste – Quelles sont tes influences ? 

Il y a un designer américano-japonais Isamu Noguchi qui créait dans les années 40-50. Ce sont des lampes fabriquées avec du papier de riz. Mon travail n’a rien à voir avec le sien car ses créations sont très sobres mais les formes qu’il donne à ses luminaires sont subtiles et j’aime beaucoup. Dire qu’il m’a influencée, je ne sais pas, mais j’admirais déjà beaucoup son travail avant de m’y mettre… 

isamu-noguchi-portada

En fait, l’influence va plus venir de ce que je vais avoir sous les yeux comme tissus ou  papiers et j’aurai alors envie de les acquérir pour créer…

Il y a aussi une créatrice française, Céline Wright, qui a aussi été suivre des formations au Japon. Elle crée des formes de nuages suspendus et elle a appris toute une technique de bandage avec le papier de riz… A nouveau, ce sont des formes très aériennes. J’aime la légèreté, la subtilité. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • L’artiste – Tu nous as parlé de voyages. Certains ont-ils influencé ton travail ?

J’ai fait l’Asie, principalement. Je me ramenais à chaque fois des produits d’artisanat, énormément de tissus mais que je n’ai pas spécialement utilisés dans mes créations. 

Pour terminer

Que vous cherchiez un luminaire de caractère pour votre intérieur ou encore un cadeau personnalisé à offrir, pensez aux jolies créations de Christine. Les sentimentaux peuvent également apporter des tissus qui leur sont chers et imaginer avec notre créatrice la meilleur façon de leur redonner vie! Dans tous les cas, soyez certains que vous ne retrouverez votre luminaire chez personne d’autre… C’est ça qui est magique !

Merci à Christine pour l’accueil chaleureux dans son appartement/atelier. Les artistes nous ouvrent parfois une grande porte sur leur intimité et cette confiance rend les rencontres encore plus belles! 🙂

Christine Pire
Créatrice de luminaires
Site internet
Page Facebook

Pauline & Margot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s